Germinal glamour


La porte de l’appartement s’ouvrit lentement avec une plainte affreuse. Elle rebondit contre le crépi, dont il ne subsistait plus que des îlots noirâtres. L’atmosphère consistait un lourd mélange d’odeurs de fumée et d’ammoniaque dont il était impossible de déterminer la provenance. On n’y voyait rien, ou presque. De la semi obscurité surgissait parfois un…