La vie sauvage, partie 2


[Partie 1 à retrouver ici.] La pelouse de la résidence était à présent entièrement recouverte de feuilles de cellulose, comme un linceul. Le spectacle était magnifique. On se serait cru dans les jupons de mousseline d’une jeune fille le jour de son mariage, ou bien plongé dans l’euphorie délicate d’un matin de neige. Cependant, le…