Édition revue, augmentée et amplifiée de l’oeuvre de M. Pierre Louÿs – avec déformations.

NE DITES PAS… DITES…

 

Ne dites pas « Il bande comme un baudet devant sa première croupe. » Dites : « C’est un monsieur d’une grande droiture. »

Ne dites pas « Elle laisse traîner ses doigts quand elle vous fait la bise. » Dites : « C’est une fille portée sur l’extraversion. »

Ne dites pas « Voilà que mon col est couvert de substance. » Dites : « Je croyais que le temps resterait sec. »

Ne dites pas « Elle a une façon sorcière de vous lécher le frein.» Dites : « Elle n’est pas née de la dernière pluie. »

Ne dites pas « Je ne peux m’empêcher de lui agripper la queue. » Dites : « Je le salue toujours avec tendresse. »

Ne dites pas « Il décharge comme un torrent aux premiers beaux jours. » Dites : « Il est resté vert malgré les années. »

Ne dites pas « Je perds la tête quand elle frotte son con sur le mien. » Dites : « On m’a fait lire les poètes latins l’année dernière. »

Ne dites pas « Il m’a dit que je l’enculais comme un prince. » Dites : « Il m’a soufflé quelques paroles sibyllines. »

Ne dites pas « Elle renâcle à l’avaler entièrement. » Dites : « Elle est née avec une cuillère en argent dans la bouche. »

Ne dites pas « J’en ai sucé douze à la suite et je pouvais encore. » Dites : « J’ai la gorge bien prise malgré la saison. »

Ne dites pas « Il m’a pris le cul alors que j’en léchais un autre.» Dites : « Les mises en abyme me donnent à réfléchir. »

Ne dites pas « C’est la pire chienne de ma connaissance. » Dites : « Elle n’a jamais cessé de monter dans mon estime. »

Ne dites pas « J’ai des martinets cinglants dans tous mes tiroirs. » Dites : « Je n’aime pas trop la polémique. »

Ne dites pas « Mon gland est rouge d’avoir trop besogné. » Dites : « Je crains de faire du surmenage. »

Ne dites pas « Elle crie plus fort qu’une chorale de vingt têtes. » Dites : « C’est une femme intelligible. »

Ne dites pas « Je peine à m’asseoir après trop de saillies.» Dites : « Les galanteries commencent à me lasser. »

Ne dites pas « Voici mon cul. » Dites : « J’espère vous faire bonne impression. »

Ne dites pas « J’ai besoin que l’on me dise des choses dégoûtantes. » Dites : « J’ai l’imagination qui s’imprègne facilement. »

Ne dites pas « Nous avons baisé jusqu’au jour comme des forcenés. » Dites : « Je sais comment prévenir les terreurs nocturnes. »

Ne dites pas « Il enfourne rudement. » Dites : « Il ne lésine pas sur les moyens. »

Ne dites pas « Le rouge lui monte aux joues à l’idée de ma queue dans la pièce. » Dites : « L’affaire est dans le sac. »

Ne dites pas « Dites-moi où jouir car je perds la tête. » Dites : « Je suis un peu versatile en ce moment. »

J'ai aimé ce texte(31)Je n'ai pas été à la hauteur(1)