Le Vers à moitié vide


Tieshaunn Eushaunn, qui vient de nous quitter, comptait parmi les génies de la poésie contemporaine. A l’heure de rendre hommage au prodigieux talent de celui que les critiques appelaient affectueusement « l’anxieux de Tourcoing », souvenons-nous avant tout de l’auteur d’une œuvre profondément populaire. Toute sa vie, Eushaunn est resté un poète du quotidien et des préoccupations…

Grands travaux


L’ombre gigantesque de l’aqueduc plonge chaque jour dans l’obscurité de nouveaux pans de la ville. Ses pieds énormes nécessitent la démolition de nombreux quartiers. Les proportions de l’ouvrage suscitent l’admiration générale. « Nouveau projet de ville », avertissent les panneaux apparus en même temps que les premières palissades. « Une question sur le projet ? » Un numéro de téléphone…

Comment planter une tête ?


On choisira de préférence un terreau riche en phosphore. Pour une tête en pot, prévoir une quantité de terre égale au minimum à deux fois la capacité crânienne (2800 cm³ pour un homme, 2600 cm³ pour une femme). Le nerf vague doit être libéré, déplié dans toute sa longueur et nettoyé à l’eau claire. L’opération…

Incongruités anatomiques


Z. s’étira longuement, dépliant ses membres selon le rituel ordinaire qui permet de se hisser à la verticale. Membres qui, au nombre assez conventionnel de quatre, l’avaient toujours profondément fasciné. Ces segments qui coulissent, frottent, se déploient royalement selon une rigoureuse mécanique, cette profusion de phalanges, ces forêts de mouvements possibles… tout cela était prodigieux.…

Contes et légendes médiocres


Un fermier avait deux fils. L’aîné était si grand et si fort qu’il aidait tous les paysans des alentours à travailler la terre. Le cadet quant à lui était d’une grande intelligence et surprenait les gens par sa vivacité d’esprit. Pour cette raison, leur père les aimait bien tous les deux, mais différemment. J’ai aimé…

Supplément au catalogue


NØSØS : Table de salon destinée aux personnes gravement malades. Ses pieds sont de longueur normale au moment de l’achat mais rétrécissent au fil des mois pour s’adapter à l’état du patient, de plus en plus faible et voûté. Les pieds finissent par disparaître entièrement, la NØSØS n’est alors plus qu’une planche posée par terre au…